LES RISQUES ROUTIERS


Bilan module « Risques routiers (Octobre 2016)


Le texte ci-dessous est extrait d’un rapport plus détaillé, adressé à l’entreprise Enedis qui a commandé ces modules. Certains paragraphes ne concernant que cette dernière ne sont pas reportés dans le présent écrit.



Du 18 au 20 /10/ 2016, trois comédiennes de la Cie Effet sont intervenues au forum sécurité Enedis d’Autun sous forme d’un module d’animation d’une durée de 30 minutes en direction des agents et des personnels de l’entreprise ENEDIS.


Le concept utilisé est celui de « L’intox » ou théâtre invisible. Nous laissons croire aux participants à la réalités des personnages, à savoir : Une conférencière spécialisée dans l'analyse des risques routiers, une cadre sécurité/prévention Enedis, un agent-témoin ayant survécu un grave accident


Objectifs : L’objectif de l’intervention était de proposer aux agents une manière novatrice et réaliste de :


- Réfléchir sur les risques routiers et sur des solutions de prévention.

- Identifier quelques mauvaises pratiques routières.

- Défendre les actions de prévention mises en place dans l’entreprise.

- Identifier les causes d’accidents au travers de témoignages.


Le concept pédagogique proposé pour cette animation s’appuyait essentiellement sur :


- Une approche "décalée" et participative

- L’échange comme moyen d'apprentissage

- Une action en dehors du "standard" démonstratif ou info-descendante

- Adapté à tous les niveaux de connaissances des participants.



Participants :


Trois comédiennes de la compagnie Effet-ACT

Support d’intervention de Jean B Jouteur

Les agents et personnels Enedis


Déroulement : La journée se déroule en trois interventions/jour


11h00/11H30 : Première séance

13h00-13H30 : Seconde séance

14h00-14h30 : Troisième séance






…/…



Bilan :


Ce module n’a pas laissé indifférent et multiple ont été les réactions. Sur l’ensemble des séances, de nombreux agents prennent la parole soit :


- Pour proposer : Citons à titre d'exemple : Un agent travaillant dans le domaine tertiaire propose la mise en place d’un système de co-voiturage notamment en ce qui concerne les déplacements occasionnés par les formations ou lors des déplacements trajets/domiciles/lieux de travail. Cette proposition est plutôt bien accueillie.


- Pour questionner : Sur une des séances, un manager explique longuement la démarche préventive de l’entreprise. Il est écouté avec une réelle attention par l’ensemble des participants. Son intervention est suivie d’un échange constructif, fort de propositions.


Je cite deux propos entendus.


- Là, haut moins, on a des réponses !

- Si vous nous avez entendu, peut être que nos remarques remonterons


A noter que dans la plupart des autres séances, en l’absence de manager spécialiste du thème abordé, notre comédienne, tenant le rôle d’une « Assistante de Projet Nationale Santé Sécurité » et de ce fait occupant la place d'un cadre responsable, liste les actions de prévention mises en place dans l’entreprise.



- Pour témoigner : Ils sont nombreux à décrire leur propre mésaventure ou accidents connus au sein de l’entreprise. Leurs témoignages, riches d’interrogations, appellent un certain nombre de réponses. Notre équipe en propose quelques une, Ce rôle revient notamment à notre conférencière qui en amont des interventions a effectué un important travail de recherches sur le risque routier et sur ses conséquences. (Financières et humaines)




La partie « conférence » est suivie avec attention. Les informations données, chiffres à l’appui, prenant en compte et listant les différentes causes d’accidents dans le domaine de l’entreprise, sont perçues comme une mise en évidence et en statistiques d’une réalité.


Propos recueillis :


- Oui, c’est vrai, que sur les routes de campagnes, de nuit, avec la pluie qui s’en mêle, je frôle parfois la sortie de route !

- Je ne pensais pas que ça coutait si cher à la boite, les accidents !



Le témoignage de notre « comédien-Agent » suscite l’émotion. Les participants s’identifient facilement à ce personnage obnubilé depuis son accident par la prévention routière et proposant une autre approche de cette dernière. (Une approche reposant sur des témoignages et sur l’analyse de ces derniers.)


Cette méthode de prévention que l’on a surnommée (Si on en parlait) reçoit un écho favorable auprès des agents et la création de groupe de paroles permettant d’échanger et surtout d’analyser les causes d’accidents est à plusieurs reprises abordée.


.../...


Quelques témoignages d’agents recueillis lors du module.


- Il faut prendre en compte les saisons, en septembre, en milieu rural bourgogne, on se tape les vendanges, donc les tracteurs. Résultat : nos tournées ne sont plus adaptées (Timing)


- Michelin a proposé de nouveaux pneus, ils ont été validés, et nous les agents nous estimons

qu’ils ne sont pas adaptés


- Il y aurait sans doute moins d’accrochages si l’on écoutait plus notre avis


- Étant donné que les agences locales ont fermé, nous parcourons un grand nombre de Km supplémentaires, il y a donc augmentation des risques routiers, c'est matjhématique !


Je précise que n’ayant été présent à aucune des séances, j'intervenais simultanément sur deux autres modules, j’ai rédigé ce rapport à partir des impressions recueillies auprès des comédiennes lors du débriefing et à partir des notes prises tout au long des séances par la comédienne interprétant la cadre Enedis.





Merci de votre attention


Jean B Jouteur




Article sélectionné
Articles récents
Chercher par tag
Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic