GESTES, POSTURES ET SOMNOLENCE


Bilan modules «Gestes, postures et somnolence (Octobre 2016)


Le texte ci-dessous est extrait d’un rapport plus détaillé, adressé à l’entreprise Enedis qui a commandé ces modules. Certains paragraphes ne concernant que cette dernière ne sont pas reportés dans le présent écrit.

Du 18 au 20 //10/2016, une comédienne de la Cie Effet et moi-même, sommes intervenus au forum sécurité Enedis d’Autun sous forme de modules d’animation d’une durée de 2x30 minutes en direction des agents et personnels de l’entreprise ENEDIS.

Objectifs

Tout comme pour le module "Risques routiers" L’objectif de l’intervention était de proposer aux agents une manière ludique, originale et attrayante de réfléchir sur les thèmes : « Gestes et postures » puis « somnolence au travail »

Le concept pédagogique proposé pour cette animation s’appuyait essentiellement sur :

  • Une approche "décalée" et participative

  • Le jeu comme moyen d'apprentissage

  • Une action en dehors du "standard" démonstratif ou info-descendante

  • Adapté à tous les niveaux de connaissances des participants

Participants

  • Une comédienne de la compagnie Effet-ACT : Lucile Dupla et moi-même : Jean B Jouteur : Comédien-Psychosociologue

  • Les agents et les personnels Enedis (environ une centaine par séance)

Déroulement

La journée devait se dérouler en trois interventions/jour

  • 11h00/12h00 : Première séance

  • 13h00-14h00 : Seconde séance

  • 14h00-15h00 : Troisième séance

.../...

Ambiance

L’ambiance, impulsée par le concept des modules, est assez « Bon enfant » et décontractée. Les participants réalisent rapidement que s’ils sont là pour apprendre, ils peuvent également se détendre. Lors de chacune des 9 séances, l’interaction se met en place facilement et les échanges sont nombreux.








Nous pouvons toutefois signaler (et regretter) que certains ne peuvent s’empêcher de « pianoter » longuement leur smartphone sans prêter la moindre attention à ce qu’il se passe sur la scène… Ce comportement leur vaudra d’ailleurs quelques commentaires humoristiques mais acérés de la part des intervenants. Dommage que l’on soit parfois obligé de rappeler à des adultes responsables que le respect du travail des autres est une des premières règles d’une bonne conduite au sein de l’entreprise. Précisons tout de même que cette attitude ne concerna qu’une très faible minorité d’agents





Bilan – « Gestes et postures »


Si, en prologue de module, quelques agents peuvent se montrer décontenancés par le concept décalé mettant en scène (et en opposition) une personne « Responsable Qualité Sécurité Environnement » et un intervenant comédien quelque peu facétieux, voire parfois effronté, la plupart des participants se sentent rapidement à l’aise dans l’univers « Stand-up d’Entreprise»


Lors des exercices pratiques, ou lors des analyses de comportements à risques, nous sommes surpris par le taux finalement assez limité de réponses totalement exactes. Si le geste consistant à lever un poids en toute sécurité pour le corps est relativement assez bien connu, d’autres postures semblent ignorées par de nombreuses personnes ou mal appliquées.



Les normes légales, qu’elles soient nationales ou propres à Enedis, concernant le levée de charges, les limites légales selon les sexes, l’utilisation de matériels adaptés (Chariots, transpalettes, diables, etc.) sont également assez mal connues, voire mal perçues. Certains agents soutiennent que la plupart des textes en vigueur, concernant les déplacements de matériels lourds, sont difficilement applicables dans le cadre du travail.



Les personnels de bureau sont nombreux à souhaiter que l’on mette à leur disposition de nouvelles techniques étudiées pour le confort de leurs utilisateurs (Souris ergonomique verticale, Tapis de Souris Ergonomique Anti Fatigue avec repose poignet, fauteuil assis/debout, etc….)


Les temps de pauses à l’occasion d’importantes opérations de déchargements sont également abordés. Enfin, le souhait d’apprendre d’un professionnel quelques gestes d’échauffements et de décontractions, ainsi qu’un temps dédié à cette pratique, revient régulièrement dans les propos recueillis.


Bilan positif pour les agents interrogés en fin de séance qui semblent avoir apprécié la séance de par son originalité et du fait qu’elle propose un « changement » au regard des forums sécurité habituels qui, selon certains, ne savent pas se renouveler.


Ci-dessous, quelques réponses recueillies à la question : « Ce module vous a permis de ? » :

  • Aborder le thème de façon originale et marrante

  • Voir que les autres ont aussi des difficultés physiques (douleurs et gènes)

  • Comprendre qu’il est important d’être à l’écoute de son corps, c’est-à-dire de prendre en compte les petits signaux d’alerte que parfois il peut lancer.

  • Il existe des solutions aux problèmes des douleurs « professionnelles »

  • La vigilance partagée concerne également le thème des geste et postures

  • Une douleur dorsale, même légère, ne doit pas être ignorée. Elle peut être annonciatrice d’une pathologie plus grave.


Bilan – « Somnolence »



Première information à prendre en compte. Un grand nombre d’agents, qu’ils soient de terrain ou travaillant dans le domaine tertiaire, se dit « concerné » à « très concerné » par le thème de la somnolence.


Nous proposons de nombreuses sollicitations à mains levées.





  • Qui se sent concerné par le thème du risque de somnolence au travail ?

A chacune de ses interrogations, lors des 9 séances, 60 à 85 % des personnes présentes se déclarent concernées.

  • Parmi ces propositions, laquelle choisiriez-vous pour expliquer la provenance de votre somnolence ?

Manque de sommeil : Environ 15 % de la salle en moyenne

Insomnie : Les réactions dépendent en grande partie des séances. Nous notons cependant un grand nombre de personnes souffrant d’insomnie (parfois plus de la moitié de la salle lève la main).



D’autres causes sont abordées : L’apnée du sommeil, le stress qui empêche de dormir, et même les nuits trop courtes du fait des activités sociales ou ludiques hors Entreprise.


A noter que la micro sieste (Pas plus de 20 minutes) dans un local prévu à cet effet, est à chaque fois plébiscitée par la presque totalité des participants. Ce projet leur semble tout à fait sérieux et bénéfique pour l’entreprise.



Propos recueillis :


  • Lorsqu’on est crevé, on ne peut que « Saloper » le boulot !

  • On fait un métier dans lequel il vaut mieux avoir les yeux en face des trous !

  • Nous on dort déjà dans notre bahut pendant une dizaine de minutes après le casse-croute… ça serait mieux de le faire de façon « légale »

  • Plutôt qu’avoir les yeux qui « papillonnent » pendant toute une journée, mieux vaut les fermer complètement pendant une vingtaine de minutes

Une grande majorité des participants se déclare également très concernée par la somnolence au volant. De nombreuses questions concernant ce thème sont entendues. La somnolence au volant est un réel problème qui inquiète à juste raison. Un certain nombre d’agents soulèvent le problème de la somnolence au volant lors des trajets « Entreprise/Domicile »

  • Le corps a lutté toute la journée contre le sommeil, à l’heure du retour à la maison, il se relâche, et c’est à cet instant que nous sommes en danger. Loin de l’entreprise mais du fait de l’entreprise.


Certaines explications portant notamment sur l’origine du « Stress » sur l’insomnie, sur l’effet du manque de sommeil sur l’ensemble de l’organisme, sur les «pathologies » du sommeil, etc… retiennent l’attention des participants. De nombreuses questions sont posées et surtout de nombreux commentaires (ou situations vécues) sont proposés.


Au terme de la séance les participants se prêtent volontiers au test de l’Échelle de Somnolence d'Epworth, qui évalue le degré de somnolence des personnes. Nous ne demandons pas bien sûr aux participants de dévoiler leur résultat, mais nous indiquons comment interpréter les réponses et invitons les personnes à score élevé à consulter un spécialiste


Quelques témoignages d’agents recueillis suite aux deux modules

  • J’ai retenu de ce module que je n’étais pas la seule à m’endormir au boulot mais qu’on peut trouver un moyen de résoudre le problème.

  • C’est bien de casser le tabou du sommeil au boulot ! Parce que c’est une plaie et on n’ose pas en parler !

  • Module enrichissant… Mais il ne faut pas en rester là ! Il faut apporter des réponses aux problèmes !

  • Sympa le module, on a tous partagé nos problèmes et tout le monde a cherché une solution ensemble

  • Et nous avons échangé avec des personnes avec qui nous ne parlons jamais.

  • Ce genre de module, qui change des autres, ça aide à comprendre qu’il ne faut pas rester mal à l’aise dans l’entreprise et en parler… Reste à savoir à qui ?




Merci de votre attention


Jean B Jouteur




Article sélectionné
Articles récents
Chercher par tag
Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic