Audience fictive


A travers le jeu, la justice vue par des élèves de primaire (CM1 et CM2)

LE COMMERCE DE MARCO

Compte rendu d'une audience fictive.

Date : 29 octobre 2015

Titre du spectacle : Le commerce de Marco

Genre - Audience fictive

Lieu : Hotel de ville de Troyes

Public : Elève de CM1 et CM2



L’objectif était de faire passer un message de prévention sur la consommation de cannabis en partant de la thématique suivante : « La drogue pourrit notre jeunesse, dégradant son présent et compromettant son avenir… Faut-il renforcer encore plus les sanctions pénales ou adopter un virage à 180° privilégiant la prévention, l’éducation et le soin ?


Adaptation théâtralisée d’un procès, ce spectacle opposa Marco, consommateur de Cannabis et petit revendeur, au public parmi lequel 6 jurés avaient été désignés.


Au travers cette reconstitution interactive, les personnes présentes ont été invitées à assister à une audience non pas en tant que simples spectateurs mais en tant que participants actifs.


  • Des témoins sont invités à la barre, ils répondent aux questions qui leur sont posées.

  • Des spécialistes apportent leur avis d’experts

  • Le président dirige les débats, invitant régulièrement le public à s’exprimer

  • Le prévenu s’explique, il répond également aux nombreuses questions qui lui sont posées.

  • Procureur et avocat interviennent en fin d’audience

  • Les jurés délibèrent.



Comme il est précisé plus haut, le public a loisir de s’adresser aux personnages, de donner son avis et d’échanger comme il est possible de la faire lors des séances de délibérations. Sa mission ne consiste pas à décider de la culpabilité du prévenu qui est un fait reconnu, mais de trancher entre prévention et répression, tout en répondant aux différentes questions qui lui sont proposées.



Le thème du cannabis est longuement discuté : Pourquoi ? Comment ? Les caractéristiques du produit, ses effets… Qui s’enrichit ? Pourquoi devient-on dealer, etc…. Les jeunes questionnent mais également s’expriment.


Après avoir écouté le réquisitoire du procureur puis la plaidoirie de l’avocat, nos 6 jurés, représentés par le premier juré soumettent leurs propres conclusions puis annoncent leur verdict.


Notre public a étonnement joué le jeu. S’intéressant aux témoignages et aux avis d’expert, s’inquiétant du déroulé de vie de Marco, le prévenu, cherchant à comprendre les différents événements qui ont amené ce dernier dans le box des accusés. Très rapidement cette « audience » a pris des allures réalistes… A tel point qu’en fin de séance, il nous a fallu préciser à certains que le prévenu était interprété par un comédien et qu’il ne s’agissait en aucun cas d’un véritable dealer.



A noter aussi que les jurés, soutenus par la salle, n’ont pas suivi le réquisitoire très sévère du procureur, pas plus qu’ils n’ont retenu le plaidoyer volontairement laxiste de l’avocat

Ils ont dans leur décision, fait preuve d’une surprenante maturité : Pas de peine de prison, jugé inutile et sans réelle efficacité, mais obligation de soins pour Marco, obligation de formation (il doit apprendre un métier pour s’en sortir) Mise à l’épreuve et rappel à la loi. Sans « excuser» les faits et sans en minimiser la gravité, ils ont estimé que Marco avait droit à une seconde chance sous surveillance.


Merci de votre attention

Jean Benjamin Jouteur

Dramathérapeute.

Les comédiens : Lucile Dupla, Arnaud Gagnoud, Jean B Jouteur.... Sans oublier le public !

RETOUR sur le site Effet ACT- Cliquez ICI

Article sélectionné
Articles récents
Chercher par tag
Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic